Nina Perron Logo

Nina Perron, bureau de maîtrise d’œuvre, certifié RGE avec 30 ans d’existence.

Région Centre-Val de Loire

02 38 43 35 75

17, place Dunois - 45000 Orléans

Lun. - Ven. 8h00 à 12h30 / 14h30 à 17h30

Top
m

Nina Perron Éco Renovation

  |  Articles   |  Aménager l’Espace
Aménager l’Espace avec Patrick Perron

Découvrez l’interview de Patrick Perron paru dans la rubrique « Aménager l’espace » du magazine Home Solutions le 03/03/2010

« Ne rien s’interdire, mais procéder avec mesure. »

Depuis une vingtaine d’années, Patrick Perron travaille dans la rénovation de bâtiments (extensions, aménagements de l’existant). Avec trois collaborateurs, il a créé à Orléans une agence de maîtrise d’œuvre. Agréé Camif Habitat depuis une quinzaine d’années, il nous explique sa conception de l’extension.

Pour quelles raisons un particulier opte-til pour une extension ?

Le premier besoin qu’expriment mes clients est celui de l’espace. Cette demande peut répondre à l’arrivée d’un nouvel enfant, au souhait de commencer à repenser l’organisation du logement en vue de ses vieux jours…

Mais pourquoi spécifiquement une extension ?

En général, ils ont réfléchi aux solutions qui s’offraient à eux. Par élimination, ils ont abouti à l’extension. Mon travail consiste à refaire le chemin avec eux. Ensemble, nous vérifions qu’aucune autre solution, comme l’aménagement des combles, la réorganisation de l’espace disponible, n’est envisageable. Car l’extension est un chantier qui ne s’entreprend pas à la légère. En outre, il s’agit d’un projet coûteux, en particulier pour les petites surfaces de moins de 20m2, qui correspondent à une pièce en plus. Si la décision est prise, alors seulement commence le travail de définition des besoins: pour quel usage, quel aménagement prévoir…

En termes d’architecture, faut-il s’inscrire en rupture ou en continuité avec l’Existant ?

Ma conception est qu’il ne faut rien s’interdire, ne pas avoir d’a priori, et se méfier des solutions toutes faites. Chaque projet est unique. S’inscrire en rupture peut être traitées dans la continuité, pour ne pas perdre l’esprit du lieu. Parfois, la question ne se posera pas, comme lorsqu’on se situe dans un périmètre classé. Il faudra alors respecter la construction traditionnelle.

L’ossature bois est souvent évoquée en extension. Pourquoi ?

Il existe un phénomène de mode autour de cette architecture. L’ossature bois, comme les autres choix architecturaux, doit apporter quelque chose à la maison d’un point de vue architectural, environnemental, voire au niveau de l’organisation du chantier et de sa rapidité de mise en œuvre.

Si je n’ai pas les moyens, dois-je obligatoirement renoncer à mon projet ?

Non, car il est possible de procéder en plusieurs phases. Par exemple en ne réalisant que le rez-de-chaussée, et l’étage quelques mois ou années après. Sur une base minimale de 2000 euros le mètre carré pour une petite extension, cela oblige parfois à revoir ses projets. Si l’on prévoyait une sue surface importante, pourquoi ne pas réaliser une première tranche en gardant la possibilité d’agrandir plus tard ? Quelle que soit la raison pour laquelle on se lance dans cette aventure, il ne faut pas penser à court terme.